Pronto !

Daniel Erdmann & Christophe Marguet 

avec Rita Marcotulli, Bruno Angelini et Hélène Labarrière

Riches de nombreuses expériences, nous sommes toujours avides de nouvelles rencontres humaines et musicales, ce quartet en est l’exact reflet. «Pronto!» signifie prêt, être prêt à quelque chose, se tenir prêt, rapide, prompt… et résonne comme une urgence de vivre l’instant présent, l’intensité du moment, c’est aussi la conscience d’être à un point d’équilibre, un moment particulier où nous nous sentons totalement investis dans notre quête de musique et de vie. »

Daniel Erdmann & Christophe Marguet

Après une collaboration entamé en 2010, un album en duo sortie en 2013, «Together, together!» (Choc Jazzmagazine, Sélection Jazz News, Élu Citizen Jazz…), puis «Three Roads Home» sortie en 2018 avec Henri Texier et Claude Tchamitchian (Élu Citizen Jazz, Oui! Culture Jazz…).        Daniel Erdmann et Christophe Marguet prolongent leur association en invitant deux figures majeures de la scène du Jazz Européen : Bruno Angelini et Hélène Labarrière.        

Cette nouvelle collaboration est totalement inédite, elle est née du désir de confronter les univers de chacun, ainsi que de rassembler ces personnalités fortes et marquantes du jazz contemporain.

Le répertoire sera intégralement composé par Daniel Erdmann et Christophe Marguet.    

Riches de nombreuses expériences, nous sommes toujours avides de nouvelles rencontres humaines et musicales, ce quartet en est l’exact reflet.

«Pronto!» signifie prêt, être prêt à quelque chose, se tenir prêt, rapide, prompt… et résonne comme une urgence de vivre l’instant présent, l’intensité du moment, c’est aussi la conscience d’être à un point d’équilibre, un moment particulier où nous nous sentons totalement investis dans notre quête de musique et de vie. 

Daniel Erdmann & Christophe Marguet

Daniel Erdmann – Saxophone

Daniel Erdmann est né en 1973 à Wolfsburg, Allemagne. Il joue du saxophone depuis 1983 et a étudié entre autres avec Gebhard Ullmann à l’Académie de Musique Hanns Eisler. 

Il a enregistré des albums pour différents labels, notamment BMC, ENJA, ACT, LABEL BLEU, 

INTAKT et joue dans le monde entier avec des groupes et musiciens tels que Das Kapital, Vincent Courtois, Aki Takase, Carlos Bica, Heinz Sauer, Samuel Rohrer, Henri Texier, Christophe Marguet, Claude Tchamitchian. 

En 2014, il a initié la compagnie franco-allemande DAS ATELIER et à fondé son nouveau groupe, Velvet Revolution, avec Théo Ceccaldi et Jim Hart. Le premier album du groupe chez BMC Records a été récompensé par le prix annuel de la critique allemande et un Echo Jazz

Daniel Erdmann collabore également avec le danseur Nicolas Fayol et le peintre Jean Michel Hannecart. 

Daniel Erdmann à reçu le prix du musicien européen de l´année 2019 de l´Académie du Jazzpour l´intégralité de son oeuvre et le deuxième album de Velvet Revolution est sortie en février 2020.

Hélène Labarrière – Contrebasse

Hélène Labarrière fait partie de cette génération née juste à temps pour bénéficier d’un apprentissage à l’ancienne, sur le terrain d’une scène jazz parisienne alors florissante, au contact des plus grands : Slide Hampton, Art Farmer, Lee Konitz, (avec qui elle enregistre son premier album), Johnny Griffin, Gérard Badini, Michel Portal, Daniel Humair, Eric Barret, Marc Ducret, Dominique Pifarély, Yves Robert, Le Vienna Art Orchestra… 

La découverte de Charlie Haden et de sa pratique libertaire de la contrebasse lui ouvre d’autres horizons. Leader à son tour, elle multiplie les expériences transdisciplinaires et les rencontres inattendues, de Montreuil au Mali, de la musique contemporaine (Ars Nova) à la chanson réaliste (Violaine Schwartz), du théâtre engagé (Mohamed Rouabbhi) au slam/rap en colère (D’ de Kabal), de l’improvisation la plus free aux musiques traditionnelles (les frères Molard)… Elle enregistre avec son 4tet (François Corneloup au saxophone baryton, Hasse Poulsen à la guitare et Christophe Marguet à la batterie) deux albums «Les temps changent» puis «Désordre» et très  récemment un nouvel opus en duo avec Hasse Poulsen «Busking». Elle joue actuellement dans le 4tet de Jacky Molard, le groupe N’Diale, les projets de Patrick Molard «Ceol Mor»,  d’Erwan Keravec «Blind», en duo avec Sylvain Kassap, «Kala Jula 4tet»…

Rita Marcotulli – Piano

Née à Rome, Rita Marcotulli, fille d’un ingénieur du son qui a collaboré avec Nino Rota et Ennio Morricone, entre autres, a commencé à jouer du piano à l’âge de 5 ans, et est diplômée en musique classique de l’Académie nationale Sainte-Cécile.

Rita Marcotulli a commencé sa carrière professionnelle au début des années 1980 et a fait son premier enregistrement en 1984. Elle a collaboré entre-autres avec Richard GallianoChet BakerEnrico RavaKenny WheelerPeter Erskine, et Steve Grossman et s’est imposée comme une figure importante dans la scène jazz contemporaine.

En 1987, Rita Marcotulli a été nominée pour le prix du meilleur jeune talent dans les Jazz critiques NPR Musique Poll. En 1988, elle fait des tournées aux États-Unis et en Europe avec Billy Cobham, apparaissant également dans l’album de Cobham. En 1996, elle joue en duo avec Pat Metheny au Festival de Sanremo. Elle a également eu une longue relation musicale avec Dewey Redman.

Le style de Marcotulli repose en grande partie sur l’improvisation, et ses influences proviennent des musiques brésilienne, africaine et indienne.

Également active en tant que compositrice de musique de scène et des partitions musicales pour des films, en 2010 elle remporte le Ruban d’argent de la meilleure musique de film, le Ciak d’oro et en 2011 le David di Donatello du meilleur musicien pour la bande sonore de Basilicata coast to coast réalisé par Rocco Papaleo.

Première femme à recevoir le David di Donatello elle est récompensée par le Premio Top Jazz 2011 comme meilleur artiste de jazz italien selon la revue Musica Jazz

Bruno Angellini – Piano

Il est né en 1965 à Marseille. Après avoir étudié le piano classique au conservatoire, il intègre la classe de jazz de Guy Longnon à Marseille.

Entre 1990 et 1993, il continue sa formation jazz à Paris au Centre d’Information Musicale (CIM) dans la classe de Samy Abenaïm, avec qui il poursuivra l’étude de la technique pianistique, du répertoire classique et contemporain jusqu’en 1998.

Il participe activement depuis la fin des années 1990 à la scène jazz Française et européenne. Ayant initié et pris part à de nombreux projets, il a été entre autre : Lauréat du prix coup de coeur jazz 2018 de l’Académie Charles Cros, pour son album Open Land; un disque La Buissonne intégré au catalogue du prestigieux label ECM.

Bruno Angelini joue actuellement au sein de plusieurs formations dont : Ses projets «Open Land» avec Régis Huby, Claude Tchamitchian et Edward Perraud; « Transatlantic roots » avec Fabrice Martinez et Éric Echampard, « La dernière nuit » avec Daniel Erdmann,« A sleepless night Chronicle » avec Michele Rabbia et Tore Brunborg, « Weird box » avec Francesco Bearzatti et Emiliano Turi; et aussi « Nora-F » de Guillaume Séguron, « the Ellipse » de Régis Huby, “Black moon” d’Eric Plande et le nouveau trio d’Edward Perraud avec Arnault Cuisinier.

Depuis 2019, il se produit en piano solo avec un dispositif électronique original, qui lui permet de boucler et de transformer les sons acoustiques du piano, dans un programme consacré au cinéma de Sergio Leone: “Leone Alone 2.0.” Son parcours l’a amené à jouer avec de nombreux musiciens tels que : Kenny Wheeler, Riccardo Del Fra, Ichiro Onoe, Reggie Workman, Andrew Cyrille, Ramon Lopez, Giovanni Falzone, Francesco Bearzatti, Thierry Peala, Joe Fonda, Jeff Boudreaux,Sebastien Texier, Christophe Marguet,Philippe Poussard, Jean-Jacques Avenel, John Betch, Norma Winstone, Jean-Philippe Viret, Gérard Lesne, Marc Ducret, Olivier Benoit, Éric Echampard, Jean-Charles Richard, Mauro Gargano, Fabrice Moreau, Stephan Oliva, Xavier Desandre, Jean-Luc Cappozzo, Joe Rosenberg, Julien Augier, Jason Palmer, Christopher Thomas, Louis Sclavis, Paolo Fresu, Luca Aquino…

Compositeur pour le cinéma et la télévision, il a écrit notamment les musiques originales des documentaires et des films d’Hélène Milano: «Nos amours de vieillesse», «Les roses noires», «Les charbons ardents» et «Dans la tête d’un zèbre». Il enseigne l’improvisation, le piano jazz en solo et en trio à l’école Bill Evans Piano Academy (Paris), depuis 1996. En 2020, Bruno Angelini est l’artiste associé à La Fraternelle de Saint Claude (Jura). 

Christophe Marguet
Batterie

Né en 1965, il étudie avec Jacques Bonnardel, Michel Sardaby, Keith Copeland. 

En 1993, il fonde son propre trio et remporte en 1995, le premier prix d’orchestre au concours de la Défense, ainsi que le premier prix de composition. Il reçoit le « Django d’Or » (Révélation Espoir Français) et est nommé « Talents Jazz 1998 » (Adami). 

Il obtient «ffff» Télérama pour son dernier album «Happy Hours» 2020, le “Choc de l’année” chez Jazzmagazine pour son Cd “Itrane” en 2008 et en 2012 pour son Cd “Pulsion” ainsi qu’en 2013 pour “Looking for Parker”.

Il a joué avec Barney Wilen, Alain Jean-Marie, Bud Shank, René  Urtreger, Buddy de Franco, Ted Curson, Louis Smith, Wild « Bill » Davis Jr, Stephane Grappelli, Enrico Rava, Paolo Fresu, Glenn Ferris, Marc Ducret, Henri Texier, Joachim Kühn, Claude Barthélémy, Christof Lauer, Eric Watson, Ricardo Del Fra, Mat Manieri, Herb Robertson, Barry Guy, Kenny Wheeler, François Couturier, Larry Schneider, Yves Rousseau, Anouar Brahem, Evan Parker, Roswell Rudd, Heinz Sauer, John Tchicai, Ndr Big band (hambourg), John Scofield, Joe Lovano, Steve Swallow, Chris Cheek, Cuong Vu .…

LES COPRODUCTIONS

Ce projet est soutenu par des coproducteurs de régions différentes, avec lesquels Daniel Erdmann et Christophe Marguet ont déjà travaillé :

Le Moulin de Boigny, Méréville (91) : coproduction, résidence et diffusion

La grande boutique, Langonnet (56) : coproduction et résidence 

Les Rendez-vous de l’Erdre, Nantes (44) : coproduction et diffusion

Das Ateliers, Reims (51) : coproduction 

LES RESIDENCES

Le Silo/Moulin de Boigny, Méréville : 22 au 24 puis du 1er au 4 mars 2021 

​Le Silo/Moulin de Boigny à Méréville est un lieu dirigé depuis de nombreuses années par Agnès et Patrice Jarry. Christophe Marguet et Daniel Erdmann ont eu l’occasion d’y jouer quelques fois depuis une dizaine d’années.  Leur accueil extrêmement chaleureux, leur dynamisme et leur intégrité ont toujours été très appréciés par les équipes accueillies. Très investis dans leur projet, ils se battent pour faire vivre leur lieu pour lequel ils s’engagent depuis plus de vingt ans.

​La création en milieu rural est un élément important qui contribue à la réussite d’un projet. En total immersion, les musiciens sont dans un lieu idéal pour une résidence ; tout est sur place à disposition : salle de répétition, cuisine et chambres pour l’hébergement. La concentration dans le travail est optimum, permettant en toute sérénité, de partager, échanger, réfléchir ensemble à la construction du nouveau répertoire.

​A l’issue de cette résidence, le 5 mars aura lieu au Silo, le concert de création.

La Grande Boutique, Langonnet : du 11 au 15 janvier 2021

Centre de création de musiques populaires, l’Association La Grande Boutique a pour objectifs généraux en tant que lieu de pratiques artistiques, de mutualisation de moyens et de concertation, de fournir aux artistes professionnels et amateurs une alternative de formation, d’information, de création, de diffusion, dans le domaine de la musique, de la danse et des arts visuels sur le territoire du Pays centre ouest Bretagne.

Une sortie de résidence, sous forme de concert de restitution, est prévue le 15 janvier.

LES ATELIERS

Initiés dans le cadre de la résidence au Moulin de Boigny, les ateliers au Conservatoire d’Etampes, seront menés par Christophe Marguet au sein d’un groupe/atelier déjà existant. Celui-ci est dirigé tout au long de l’année par Stéphane Binet (professeur de piano et responsable de la classe de Jazz du conservatoire d’Étampes).

​Les interventions se feront sur 4 séances de travail/répétition avec le groupe, d’une durée de 3 heures chacune. La première séance a été fixée le samedi 5 décembre 2020, les suivantes restant à définir. Pendant ces rencontres, il s’agira de mettre en forme un répertoire, avec cet ensemble, d’environ 45mn/1 heure. Le répertoire une fois maitrisé, sera restitué sous la forme d’un mini concert au Moulin de Boigny à Méréville le dimanche 9 mai 2021.

Projet soutenu par