Christophe Marguet

Bio

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

         Né en 1965, il étudie avec Jacques Bonnardel, Michel Sardaby, Keith Copeland, vit de la musique dès l’âge de 20 ans et suit des stages avec Kenny Barron, Rufus Reid, Victor Lewis, David Liebman, Richie Beirach, Ron Mc Lure, Billy Hart et John Abercrombie.

        Il a joué avec Barney Wilen, Alain Jean-Marie, Vincent Herring, Bud Shank, René  Urtreger, Turk Mauro, Buddy de Franco, Ted Nash, Ted Curson, Don Sickler, Louis Smith, Wild « Bill » Davis Jr, Stephane Grappelli, Didier Levallet, Enrico Rava, François Corneloup, Richard Galliano, François Jeanneau, Paolo Fresu, Glenn Ferris, Marc Ducret, Joachim Kühn, Gian Luigi Trovesi, Louis Sclavis, Claude Barthélémy, Yves Robert, Christof Lauer, Michel Portal, Dominique Pifarély, Eric Watson, Ricardo Del Fra, Mat Maneri, Herb Robertson, Boyan Z, Barry Guy, Paul Rogers, Kenny Wheeler, François Couturier, Larry Schneider, Joëlle Léandre, Anouar Brahem, Evan Parker, Roswell Rudd, Heinz Sauer, Henri Texier, Jean-Charles Richard, John Tchicai, Ndr Big band (hambourg), John Scofield, Joe Lovano, Steve Swallow, Chris Cheek, Cuong Vu…

             En 1993, il fonde son propre trio avec Sébastien Texier et Olivier Sens avec lequel il remporte en 1995, le premier prix d’orchestre au concours de la Défense, ainsi que le premier prix de composition. Il reçoit le « Django d’Or » (Révélation Espoir Français) et est nommé « Talents Jazz 1998 » (Adami) pour son premier disque en trio.

           Il reçoit le Choc de l’année chez Jazzmagazine/Jazzman en 2008 pour le Cd “Itrane” avec son Quartet, en 2012 pour le Cd “Pulsion” avec son Quintet et en 2013 pour le trio “Looking for Parker”. ffff Télérama pour son dernier disque «Happy Hours»

            Il s’est produit dans la plupart des grands festivals de Jazz en France et en Europe et a joué dans de nombreux pays étrangers (Chine, Japon, Taiwan, Brésil, Colombie, Pérou, Equateur, Cuba, Afrique du sud, Madagascar, Seychelles, Namibie,  Mozambique, Zimbabwe, Ouganda, Rwanda, Kenya, Cameroun, Egypte, Syrie, Liban, Libye, Maroc, Ukraine, Russie, Norvège, île Maurice….). Il a participé à l’enregistrement de musique de films pour Bertrand Tavernier : « Ça commence aujourd’hui » musique de Louis Sclavis et « Holy Lola » musique d’Henri Texier. Il enseigne chaque été depuis plus de vingt ans au stage de Jazz à Vauvert, ainsi qu’au stage de Marciac en 2018 et 2019. Il a remplacé de façon régulière pendant trois années consécutives Daniel Humair au CNSMDP au début des années 2000.

                     Actuellement, il travaille avec tant que leader :

“Happy Hours” 4tet Yoann Loustalot, Julien Touéry et Hélène Labarrière

                     et co-leader : 

“The Issue of Love” CM & Guillaume de Chassy avec Andy Sheppard

We Celebrate Freedom Fighters! CM & Sébastien Texier avec M. Codjia, F. Thuillier

Looking for Parker Géraldine Laurent, Manu Codjia

“Pronto!” CM & Daniel Erdmann avec Bruno Angelini ou Rita Marcotulli, Hélène Labarrière

“l’Intranquillité” de Fernando Pessoa, lecture avec le comédien Frédéric Pierrot

                  Collabore de façon régulière avec Claude Tchamitchian, Yves Rousseau, Jean-Marc Foltz, Romano Pratesi, Mauro Gargano.

«Chaque concert, chaque disque, chaque phrase, chaque bruit du batteur-phénomène est un évènement» Bruno Pfeiffer – Libération

«C’est comme un sésame. Il suffit de lire le nom de Christophe Marguet sur un disque pour s’attendre à une musique généreuse et intelligente. La finesse de son jeu de batterie y est pour beaucoup, bien sûr, mais cela tient encore à ses compositions, aussi sophistiquées qu’accessibles, et à son flair pour trouver les interprètes qui sauront les sublimer.» Louis-Julien Nicolaou – Télérama

«Il ne fait pas qu’amener de remarquables compositions, il est constamment en action, insufflant une énergie à la fois souple et vigoureuse et une grande sensibilité de jeu avec une batterie si mélodique que l’on croit l’entendre chanter !» Lionel Eskenazi – Jazz Magazine

«Tous les musiciens et les amateurs le savent : Christophe Marguet est l’un des batteurs les plus fins que l’on puisse entendre sur la scène jazz.» Jean-François Mondot – Jazz Magazine

«Un batteur d’exception, remarquable compositeur et initiateur des plus inventives improvisations.» Christian Larrède – Jazz News

«Il continue de puiser dans cette histoire du jazz ce qui caractérise aujourd’hui sa musique. L’élégance du ternaire, le sens de l’espace et de la mise en forme des grands esthètes, le lyrisme, la capacité d’abandon, mais aussi ce qui constitue pour lui une préoccupation majeure, le son d’orchestre.» Olivier Acosta – Citizen Jazz


«Tous les musiciens et les amateurs le savent : Christophe Marguet est l’un des batteurs les plus fins que l’on puisse entendre sur la scène jazz.»

Jean-François Mondot – Jazz Magazine

Contactez-nous

N° de rue et adresse
Ville, État Code postal
États-Unis